Accueil > Travaux en restauration > Moteur

Moteur - Visite au coeur du flatsix.

Voici en quelques images, le travail de restauration que nous réalisons pour remettre les moteurs à neuf. Toutes les pièces comme les soupapes, cylindres et pistons ne sont pas changés systématiquement, mais seulement si elles sont hors cotes ou que des traces de dégradation anormales apparaissent.
La restauration commence toujours par le démontage et le nettoyage de toutes les pièces. C'est ensuite que peut démarrer le travail de contrôle et d'observation. Bonne visite....

Dans le cas de ce moteur, on constate l'obstruation presque complète du radiateur d'huile par l'accumulation de poussières et de graisses, ainsi que l'usure du pignon d'entraînement de la distribution qui est HS, comme les engrenages de la pompe à huile qui seront changés aussi.

Les cylindres, sont hors cotes et le Nikasil se déchire au niveau du segment coupe feu, ils seront à changer. Toutes les pièces métalliques sont sablées, ce qui permet de mettre en avant certains problèmes comme les trous de cette bâche à huile.

Les pièces métalliques sont ensuite bichromatées, puis une peinture époxy cuite au four est appliquée pour leur donner une excellente résistance à la corrosion.
Les carters moteur sont soigneusement nettoyés, en particulier les conduits de lubrification.

Tous les goujons sont chromatés ou changés à neuf. Après un contrôle rigoureux, le vilebrequin est nettoyé puis déglacé. Les tendeurs de chaine sont reconditionnés. Les courbes d'avance centrifuge et à dépression de l'allumeur sont contrôlées au banc.

Les coussinets, chaînes et pignons de distribution sont changés systématiquement. Dans ce cas, les pieds de bielles sont neufs. Tout le soin est également apporté aux étanchéités, point délicat sur ce type de bloc en magnesium.

Les cylindres et pistons neufs sont montés. Les guides de soupape sont systématiquement changés. Les sièges sont rectifiés ou changés en fonction de leur état et de leurs dimensions.

Après contrôle et réglage, les soupapes et leurs ressorts sont remontés. Les culasses sont ensuite mises en place. Puis vient le tour des arbres à came et des culbuteurs.

Une fois la distribution calée, l'habillage du moteur peut continuer. Les boites à papillons sont reconditionnées, toutes les biellettes sont remises à neuf et la pompe à injection révisée en usine peut être calée.

Le moteur est ensuite installé sur une structure qui permet de le démarrer pour faire une grande partie des réglages dynamiques ( allumage, papillons, biellettes, carburation ), les contrôles d'étanchéité, de pression d'huile, etc ...
La suite, c'est le montage dans la voiture pour la mise au point en charge et le rodage.